au service des familles

Vos besoins / Apnées du sommeil

Apnée du sommeil : nos prestations santé

Avez-vous des maux de tête au réveil ? Des somnolences dans la journée ? Vous vous sentez fatigué.e, irritable, déprimé.e ? Vous avez du mal à vous concentrer, vous avez le sentiment de pertes de mémoire ? Nous pouvons faire quelque chose pour vous.

au service des familles

Êtes-vous concerné ?

Si vous constatez pendant la journée au moins deux des symptômes décrits ci-dessus, et que vous avez des ronflements nocturnes systématiques, avec des pauses respiratoires, des sensations d’étouffements ou de suffocation, ou des envies pressantes d’uriner (nycturies), alors vous souffrez possiblement d’apnées du sommeil. Si vous ne l’avez pas encore fait, il est nécessaire de consulter votre médecin.

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?

C’est la répétition d’épisodes anormalement fréquents d’interruptions (apnées) ou de réductions (hypopnées) de la respiration pendant que vous dormez. Si ces épisodes durent pendant plus de 10 secondes, plus de 10 fois par heure de sommeil, vous êtes sujet au SAHOS : le syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil. Cela signifie que vous ventilez mal pendant votre sommeil. Pourquoi ? Deux raisons principales : un mécanisme d’obstructions complètes ou partielles des conduits respiratoires de l’arrière-gorge, et/ou un mauvais fonctionnement de la commande respiratoire au niveau cérébral.

“ Mon conjoint m’entendait reprendre ma respiration brutalement dans la nuit, et moi, j’avais le sentiment d’étouffer par moment. “ Un patient suivi par R’Sud

Quelles conséquences ?

La mauvaise ventilation causée par le syndrome obstructif entraîne un manque d’oxygène. Le cerveau sonne l’alarme, et pour vous permettre de reprendre votre respiration, il enclenche un « micro-éveil » dont n’avez pas conscience. Ceci se répète à chaque apnée. Conséquence : une nette perturbation de la qualité de votre sommeil et de votre vie quotidienne. S’il n’est pas traité, le Sahos nuit aussi à votre santé. Il augmente notamment le risque de problèmes cardiovasculaires. Un manque répété en oxygène est à court terme un facteur de troubles du rythme cardiaque (arythmie ventriculaire, fibrillation auriculaire…), et à plus long terme une élévation du risque d’hypertension artérielle, de maladie coronarienne, d’insuffisance cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

Urielle aux petits soins de ses patients

Comment se soigne l’apnée du sommeil

Après un examen de dépistage et en cas de forme sévère du SAHOS, votre médecin pourra vous prescrire une ventilation par Pression Positive Continue (PPC). En clair, c’est une machine qui vous aide à respirer. Via un masque nasal placé sur votre visage avec un harnais, la PPC vous insuffle de l’air dans les voies respiratoires pendant votre sommeil. La légère surpression vous évite le blocage de l’inspiration. Vos apnées sont considérablement réduites, voire supprimées.

Est-ce que ça marche à tous les coups ?

C’est comme un médicament. La réussite de votre traitement dépend de votre adhésion. Si vous portez votre masque à chaque fois que vous dormez, de la petite sieste à la grande nuit, avec un minimum de 4 à 5 heures d’utilisation quotidienne, vous allez sentir de réels bénéfices, sur le court comme le long terme.

Comment peut-on vous aider ?

Au moment de la prescription, vous pouvez choisir R’sud Médical pour installer votre PPC chez vous, et vous avez d’excellentes raisons de le faire.

Avec votre médecin, nous vous aidons à bien comprendre et utiliser le traitement. Nous préparons un programme spécialement pour vous : R’Motiv vous apporte le suivi rapproché d’un référent respiratoire qui vous sera dédié pendant les premiers mois. Il va faire le maximum pour vous…

  • Vous expliquer le fonctionnement de l’appareil
  • Vous former à son utilisation.
  • Trouver le masque le plus adapté à votre morphologie et le plus confortable.
  • Vous apporter des conseils pour vivre au mieux votre traitement de l’apnée au quotidien.
  • Vous rappeler les consignes de sécurité et d’hygiène.
  • Vous sensibiliser à la prévention d’éventuels effets secondaires.
  • Rappeler la prise en charge administrative de votre traitement.

Ne jamais se décourager !

Dormir avec un masque, ça peut être un peu compliqué au début. Pas de panique : chez R’Sud, il y a aussi toute une équipe avec votre référent. Si vous avez des difficultés d’adaptation au traitement, nous vous aidons à la surmonter en vous proposant l’écoute de notre psychologue R’Sud.

Pour une personnalisation parfaite de notre prise en charge, être sûr que votre PPC fonctionne bien, et corriger si besoin, nous veillons sur le dispositif à distance. Ce télésuivi nous apporte des données importantes telles que votre temps d’utilisation de la PPC nuit après nuit, le niveau de fuites du masque ou encore le nombre d’apnées résiduelles. Nous accompagnons ainsi votre bonne utilisation du traitement et nous tenons votre médecin informé de vos résultats. 

Votre prise en charge en un coup d’œil

J0
J3
J8
J30
J30
J90
J100
  • J0 : visite à domicile, mise en place et initiation au traitement.
  • J3 : échange avec le ou la technicien.ne sur les premiers ressentis du traitement.
  • J8 : analyse de la 1re semaine de traitement et ajustement éventuels (position du masque…).
  • J30 : visite de suivi au domicile.
  • J30-90 : échange entre l’équipe R’sud et votre médecin sur le traitement.
  • J100 : visite de suivi au domicile.
  • + tous les ans : visite de suivi au domicile.

En cas de diminution du temps d’utilisation de la PPC, fuites importantes ou problème technique, nous organisons une intervention : votre technicien vous appelle et vient vous voir.